L’huile de colza avec sa composition exceptionnelle en lipides est recommandée – à raison – pour une alimentation saine et préventive.

Ill. Composition de l’huile de colza traditionnelle et de l’huile de colza HOLL

Les acides gras oméga-3 et oméga-6 font partie des acides gras polyinsaturés. Ceux-ci doivent être absorbés au moyen de l’alimentation, car l’organisme ne sait les fabriquer lui-même qu’en quantité limitée. Le rapport entre l’acide linoléique oméga-6 et l’acide alpha-linolénique oméga-3 doit être correct pour l’organisme humain – le rapport optimal est de 5:1. Affichant un rapport entre les oméga-6 et les oméga-3 de 2,5:1, l’huile de colza a donc une influence bénéfique sur la santé. Avec d’autres huiles végétales, on absorbe davantage d’oméga-6, alors que la quantité d’oméga-3 est plutôt insuffisante. L’huile de colza, en revanche, contient beaucoup d’oméga-3 – elle est donc particulièrement bénéfique. Le rapport entre les oméga-6 et les oméga-3 dans l’alimentation est un facteur déterminant du profil des éicosanoïdes, qui influent sur la viscosité du sang et l’agrégation plaquettaire, et modulent les processus d’inflammation. Etant donné que notre alimentation nous permet de consommer suffisamment d’acide linoléique oméga-6, l’huile de colza assure la compensation souhaitée.

Ill. Comparaison des profils d’acides gras de différentes huiles